SCOPE Pictures: une actualité belge et internationale

Du côté de SCOPE Pictures, les initiatives et tournages se multiplient en ce début d’année 2019.

Du côté de SCOPE Pictures, les initiatives et tournages se multiplient en ce début d’année 2019. En aval des activités d’intermédiation de SCOPE Invest entre investisseurs et projets filmiques, SCOPE Pictures assure en effet la coproduction des œuvres et l’exécution des dépenses sur le sol belge. Pas moins d’une quarantaine de films voient ainsi le jour chaque année. Particulièrement visible dans le panorama cinématographique français, SCOPE Pictures élargit aujourd’hui ses horizons, notamment à l’Espagne et à la Scandinavie. Autant de co-productions internationales qu’elle concilie avec le développement de ses propres projets. Coup de projecteur sur une actualité chargée.

Déjà sur vos écrans ou attendus en salle…

  • « C’est ça l’amour » (drame), premier long-métrage en solo de Claire Burger, avec Bouli Lanners (sortie le 27 mars)
     
  • « Grâce à Dieu » (drame), de François Ozon, Grand Prix du Jury au 69ième Festival du Film International de Berlin (sortie le 3 avril
     
  • « Chamboultout » (comédie), d’Eric Lavaine, avec Alexandra Lamy et José Garcia (sortie le 3 avril)
     
  • « Venise n’est pas en Italie » (comédie dramatique), de Ivan Calbérac, avec Benoît Poelvoorde (sortie prévue en Belgique le 29 mai)
     
  • « Fourmi » (comédie dramatique), de Julien Rappeneau, avec François Damiens, Maleaume Paquin, André Dussollier et Ludivine Sagnier (sortie prévue en Belgique le 4 septembre)

En cours…

  • « Musique de Chambre » (drame), de Christophe Honoré, long-métrage écrit par lui-même, avec Vincent Lacoste, Chiara Mastroianni et Benjamin Biolay. A cheval entre la Belgique, le Luxembourg et la France, le tournage vient de s’achever. 
     
  • « Annette », opéra-rock de Leos Calax avec Michelle Williams et Adam Driver. La Belgique accueillera le tournage cet été (2019). 
     
  • « Bergman Island » (drame), de Mia Hansen-Love avec Tim Roth, Mia Wasikowska et Vicky Krieps. La réalisatrice a emmené son équipe sur l’île de Farö, en Suède, où vécut le célèbre réalisateur Ingmar Bergman. Le tournage sera bouclé en juin (2019). 
     
  • « Wasp Network » (drame), long-métrage écrit et réalisé par Olivier Assayas, avec Penelope Cruz et Edgar Ramirez. Le tournage a commencé en février (2019) sur l’île de Cuba. 

Nouveaux horizons…

Partenaire de longue date du cinéma français, SCOPE a récemment étendu ses activités à l’Espagne (on signalera les films « Abracadabra » du réalisateur Pablo Berger et « El Arbol de la Sangre » réalisé par Julio Medem) et la Scandinavie. Et quoique l’actualité politique européenne ait un potentiel déstabilisateur, quelques œuvres sont également produites chaque année avec le Royaume-Uni. Attentive à la diversification des supports, SCOPE Pictures se tourne par ailleurs vers les œuvres tournées en langue anglaise, les films pour plateformes et web-séries. 

  • « Atlantic Crossing », série norvégienne relatant le combat de la Princesse Marthä pour son pays, et dont les effets spéciaux seront réalisés en Belgique.
     
  • « Heirs of the Night », série pour public adolescent située à la fin du XIX°s. et mettant en scène la figure du vampire, co-produite entre les Pays-Bas, l’Allemagne et la Norvège, tournée en Lituanie et post produite en Belgique. 
     
  • « Croc-Love », web-série d’anticipation évoquant l’invention d’un Love Test, réalisée pour Studio 4 et diffusée sur Youtube.

Home made...

Certes, les co-productions internationales sont particulièrement chronophages. SCOPE Pictures a pourtant à cœur de développer, en parallèle, des projets en nom propre. Dans les cartons :  une série internationale d’espionnage dont l’action se déroule à Bruxelles et qui puise son inspiration dans la bande dessinée Sourire 58 de Patrick Weber et dans le roman de Jonathan Coe Expo 58. Plutôt dans le registre du thriller politique, on citera une seconde série dont l’écriture sera confiée à l’historien, journaliste et scénariste Patrick Weber, et qui mettra en scène la relation entre le Roi des Belges Léopold III et ses ministres dans la période tumultueuse séparant la capitulation de 1940 et son abdication dix ans plus tard. 

On ne peut que se réjouir de cet éventail de projets d’envergure, aboutis, en cours et à venir.  A vos agendas !

Newsletter

Outil de calcul