Grande distinction pour les films de SCOPE Pictures à Paris et Berlin

Le premier week-end de mars a été riche en distinctions sur la scène internationale pour cinq films coproduits par SCOPE Pictures (Belgique) lors de la remise des César à Paris et au palmarès du 70e Festival de Berlin. Des récompenses qui soulignent la réussite du Tax Shelter belge.

Coup double pour Papicha

Remarqué en mai dernier au Festival de Cannes, dans la section "Un certain regard", puis récompensé par trois prix au Festival du film francophone d'Angoulême, "Papicha" de Mounia Meddour fait coup double et remporte le César du « Meilleur premier film » mais aussi celui du « Meilleur espoir féminin » pour Lyna Khoudri dans le rôle de Nedjma, une étudiante de dix-huit ans, passionnée de stylisme, qui refuse de laisser les événements tragiques de la guerre civile algérienne (l’action se situe dans les années 1990) l'empêcher de mener une vie « normale ». Elle s’oppose à sa manière aux nouvelles interdictions imposées par les radicaux et décide de se battre pour sa liberté et son indépendance en organisant un défilé de mode.

Anaïs Demoustier et Swann Arlaud se distinguent

Les films coproduits par SCOPE Pictures totalisaient douze nominations dans la course aux César : huit pour « Grâce à Dieu » de François Ozon, deux pour « Papicha », ainsi que deux respectivement pour Anaïs Demoustier pour son rôle dans « Alice et le Maire » de Nicolas Pariser et pour Chiara Mastroianni dans « Chambre 212 » de Christophe Honoré.

Swann Arlaud, déjà lauréat en 2018 du César du « Meilleur acteur » pour le film « Petit paysan », a remporté celui du « Meilleur acteur dans un second rôle » pour son interprétation du rôle d’Emmanuel Thomassin dans « Grâce à Dieu », film relatant les scandales de pédophilie dans l’église catholique de Lyon. Dans son discours émouvant, Swann Arlaud a souligné le fait que le cardinal Barbarin a été relaxé par la justice, et que le procès de l’ancien prêtre Bernard Preynat, accusé d’actes pédocriminels, est toujours en cours…

La sensation est venue ensuite avec le César de la « Meilleure actrice » remis par Matthieu Kassovitz à la jeune comédienne Anaïs Demoustier pour son rôle d’Alice Heimann dans « Alice et le Maire » de Nicolas Pariser, dans lequel elle donne la réplique à Fabrice Luchini.

Les films coproduits par SCOPE Pictures remportent donc au total 4 César !

Effacer l’historique gagne un Ours d’Argent spécial 70ème édition au Festival de Berlin

Après une cérémonie des César mouvementée, le week-end s’est achevé avec une belle récompense pour « Effacer l’historique », comédie très réussie du duo Delépine-Kervern sur les dérives de l’ère numérique et des réseaux sociaux, qui obtient l’Ours d’Argent Spécial 70e édition du Festival International du Film de Berlin.

« Papicha », « Grâce à Dieu », « Alice et le Maire » et « Effacer l’historique » sont des films coproduits par SCOPE Pictures qui ont bénéficié du soutien du Tax Shelter belge via SCOPE Invest.

Grâce à ce mécanisme, de nombreux talents belges (comédiens, réalisateurs, techniciens, etc) reçoivent l’opportunité de participer à des productions audiovisuelles qui obtiennent un rayonnement sur la scène internationale. Une belle réussite pour notre pays et notre cinéma.

Newsletter

Outil de calcul